26 mai 2018

Rémy de Pinho est un auteur écriveur avec du rire et larmes plein son stylo à bille cristal tracé moyen de couleur bleue

Etats-Unis

Sephora va lancer des cours de maquillage pour les personnes trans

La géant international du maquillage Sephora lancera bientôt des cours de make up pour les personnes trans dans 150 magasins aux États-Unis. Ils seront dispensés par le personnel trans de l'entreprise. (Lire la suite)

"Le mal des maux dits"

 

Un regard bleu sur fond noir.

Tout commence un matin de 1977 alors que Rémy de Pinho reçoit sur son lieu de travail un bien mystérieux coup de téléphone d’une femme qui prétend être sa mère. Que lui veut cette "téléphoneuse" matinale, cette "mystérieuse" plus de vingt-deux ans après sa naissance ?

Car Rémy de Pinho est comme on le dit à l’époque "un enfant de l’assistance publique".

 

Finalement, la brusque réapparition d’une mère et d’un père tout droit sorti des fonds marins, va plus le déranger que l’arranger.

 

"Le mal des maus dits" qui sommeille en Rémy de Pinho reflète, avec la complicité de son stylo à bille cristal tracé moyen 0,6 millimètres de couleur bleue, un profond malaise existentiel qui justifie la démarche de l’auteur qui veut à travers ce livre, comprendre et expliquer ce qu’il a du vivre et subir, bien malgré lui.

 

En abordant sous couvert d’humour certains événements qui ont marqué sa prime jeunesse, l’auteur de cette bouleversante autobiographie montre à quel point un enfant abandonné par sa mère et son père, doit faire preuve de courage et de pugnacité pour oser retrouver les traces d’une sinistre réalité que personne ne semble souhaiter voir réapparaître.

En 2002 l’évolution des mentalités et l’ouverture des archives du service social de l’aide à l’enfance va permettre à Rémy de Pinho d’avoir la copie intégrale de son épais dossier et de connaître enfin son histoire : la vraie.

 

Avec l’aide de témoignages de personnes qui ont eu à connaître la vérité, ce livre porte un vrai regard bleu sur fond noir. Un regard qui encourage à dénoncer des pratiques qui alimentent encore l’actualité la plus sombre liée à la maltraitance d’enfants.

 

Fort d’une volonté de savoir et de faire savoir ce qu’il a vécu au cours de son enfance et adolescence, l'auteur, dont le prénom sonne comme deux notes de musique, se livre à une description sans fards de faits gravés à tout jamais dans sa mémoire et jettent un éclairage glauque sur un univers peu ragoûtant. Son initiative semble, en effet, pouvoir lui permettre d’exorciser un passé tâché de lâcheté et d’ignominies qui n’ont pas été sans influence sur sa vie d’adulte. On comprend alors pourquoi Rémy de Pinho, parvenu à l’âge de raison accorde tant d’importance à sa vie professionnelle. Une vie qui se dessine sur fond de relations humaines et flash au passage le caractère franc et attachant des uns et superficiel des autres.

 

Ce livre, expression d’une profonde détresse, permet de comprendre l’importance que revêt l’éducation de tout enfant qui, en toutes circonstances, doit pouvoir bénéficier non seulement de la présence de ses parents, mais aussi de leur véritable amour. Un mot que ne prononcent jamais les "Exilés du sentiment"

 

Fort heureusement, dans ce décor Kafkaïen, des hommes et des femmes totalement étrangers qu’il est amené à côtoyer, finissent par l’écouter et le comprendre témoignant parfois amitié et reconnaissance. En 416 pages, Le mal des maux dits nous invite à faire un rêve : plus jamais çà !

 

Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mal des maux dits

Auteur : Rémy de Pinho

Edition Edilivre

Broché : 416 pages

Editeur : Edilivre (15 mars 2013)

Collection : Classique

Langue : Français

ISBN-10 : 2332552790

ISBN-13 : 978-2332552792

Dimensions : 20,4 x 3,3 x 13,4 cm

Prix 27,00 euros

"Le mal des maux dits", la bande annonce en cliquant sur l'image.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Le mal des maux dits le livre

Actualité

Le pitch : Rémy de Pinho trouve grâce à son stylo à bille la force de se confesser. Il soulage enfin sa conscience et se déleste de tous ces poids du passé qui l’ont empêché de profiter de la vie, de s’accomplir en tant qu’homme. À l’origine de tous ces traumatismes, la faute d’une mère "abandonneuse".

Tour à tour ironique, violent et touchant, l’auteur couche sur papier les épreuves que lui a imposées la vie, à commencer par cette mère au comportement plus qu’étrange. Comment peut-on grandir et s’accomplir lorsque son enfance est marquée par des humiliations successives ? Comment peut-on ai-mer, et s’aimer soi-même, lorsque l’on ne s’est jamais senti désiré ?


L’Écriveur : Après s’être dirigé vers les cours de théâtre, Rémy de Pinho se rend sur les plateaux de Georges Folgoas où il apprend les secrets de fabrication d’une émission de télévision : "Les inconnus de 19 h 45", "Et bien raconte", "Alors raconte", "Les paris de TF1" (…) Dans les années 1980 il participe à la grande aventure de la FM. Il va ainsi produire et présenter : "Mode d’emploi" l’émission Show-mage, puis : 7 Infos.
Qu’ils viennent du monde politique, du cinéma… tous vont se succéder à son micro. En 1988 il sera le premier dans l’histoire de la FM à transformer une radio locale en radio nationale pour lancer la première journée de lutte contre le chômage. En 1991, il devient le directeur de la station et des programmes. Mais Rémy de Pinho est aussi un fils de pub œuvrant dans les quartiers chics de la Capitale… J-F Bernard

Mairie de Douzat en 1900

Douzat : pour le visiter cliquez sur l'image
Douzat : pour le visiter cliquez sur l'image

L'écriveur