Rémy de PINHO, l'auteur

Rémy de PINHO - 2006
Rémy de PINHO - 2006
Logo Fréquence GAIE 1981
Logo Fréquence GAIE 1981

Avant propos

Tout ce que je suis arrivé à faire n’aurait pas été possible seul.

 

Pour ces multiples activités, et faire face à des journées de plus de 12 heures, sept jours sur sept et pendant plusieurs années, je me suis constitué une équipe.

 

Elle a toujours été dévouée, efficace, professionnelle, fidèle, soudée…

 

Je ne la remercierai jamais assez. Aujourd'hui encore je pense souvent à elle avec une immense nostalgie, mais surtout avec une infinie admiration et un profond respect. Le premier arrivé a été Bruno PELLAN-RAIMBAUD à qui je tiens à tirer un grand coup de chapeau pour son travail, sa fidélité, sa gentillesse, son parcours sans faute, ses recrutements et surtout, ces merveilleuses années.

 

Je dois aussi des remerciements tout aussi admiratifs à : (dans le plus grand désordre) Laurent MARQUES, Isabelle SAUVANT, Jean-François MUNNIER, Laurent CHAUMEIL, France MOSCONI, Pascal PELLERIN, Pascal ESMAN, Christian LARCHER l'indispensable et l'inimitable voix métallique de la bande FM, Denis DARCIS et quelques autres...

Bruno PELLAN-RAIMBAUD, Jean-François MUNNIER, Rémy de PINHO - Fréquence GAIE - Paris Expo Porte de Versailles - 1988 

Michel COQUET

Michel COQUET, Rémy de PINHO - Fréquence GAIE - studios de la rue ROCROY 75010 PARIS - Photo Philippe JOUREAU 1986

Rien de tout cela ne serait arrivé sans le génial Michel COQUET. Un mec magnifiquement généreux dans tous les domaines. C'est Michel COQUET qui m'a fait entrer dans ce monde magique de la radio Fréquence GAIE, en me recrutant dans son équipe. LES PETITES ANNONCES tout d'abord, petites annonces une idée révolutionnaire créées à l'origine de Fréquence GAIE par Guy HOCQUENGHEM et Jean-Luc HENNIG, avec qui je vais travailler un peu plus tard.

À tous et toutes, où que vous soyez aujourd’hui, un grand, un très grand MERCI. 

Michel COQUET, Rémy de PINHO - Fréquence GAIE studios de la rue ROCROY 75010 PARIS - 1986. 

Le parcours de Rémy de PINHO par Jean-François BERNARD

Les cours de théâtre

En 1977, il se dirige tout d'abord vers les cours de théâtre et se rend régulièrement sur les plateaux de télévision de Georges FOLGOAS au Palais des CONGRES. Là, il apprend à régler un éclairage, une caméra, comprendre toute la magie de la régie.

 

Il fait la doublure lumière des artistes, notamment lors des émissions : LES INCONNUS DE 19H45, ALORS RACONTE, LES PARIS DE TF1, etc..

1981, Lancement de FREQUENCE GAIE 

la première radio homosexuelle au monde à émettre 24h/24.

C'est le single RYDEEN (1979) extrait du deuxième album intitulé SOLID STATE SURVIVOR, du groupe de synthpop japonais YELLOW MAGIC ORCHESTRA, plus connu au Japon sous l'acronyme YMO, qui va devenir l'emblématique indicatif de FREQUENCE GAIE en 1981 :

La radio - Fréquence GAIE

Lorsque les radios libres envahissent les fréquences de la bande FM en FRANCE au début des années 80, il décide d'abandonner les cours de théâtre, car il veut participer à cette fabuleuse aventure.

 

Après avoir participé au travail du standard de Fréquence GAIE, fait le chroniqueur de-ci de-là, il finit par prendre les commandes de la principale émission du matin : TAM-TAM.

 

Chaque jour il se lève à quatre heures du matin, car entre six et dix heures il passe en revue l'actualité du jour avec un ton déjà bien particulier et, reçoit les invités les plus divers du monde politique, artistique et médiatique.

 GAI PIED Hebdo

 

Rémy de PINHO collaborera au journal GAI PIED Hebdo, jusqu'en mai 1988

de dos (ou presque) Denis D'ARCANGELO - assis Denis DARCIS - debout Rémy de PINHO et  Claude COLLERAIS. Locaux de GAI PIED Hebdo 45, rue Sedaine 75011 Paris - Photo Philippe JOUREAU - 1988

Fréquence GAIE / FUTURE GENERATION / RGB 

MODE d’EMPLOI l’émission SHOW-MAGE

Après les fameuses PETITES ANNONCES de Michel COQUET et Jean-Luc HENNING,  la première émission qu'il va produire et présenter sera MODE d'EMPLOI l'émission SHOW-MAGE, mais il va devoir se battre pour l'imposer à l'antenne. MODE d'EMPLOI module d'une heure au début, va vite prendre de l'ampleur et s'installer en première partie de soirée, le jeudi de 20h30 à 22h30 pour cause de succès. Il va faire de MODE d'EMPLOI le refus du fatalisme, la dynamique des chômeurs dans le mélange des genres radiophoniques.

Tous les moyens de l’époque (années 80) seront mobilisés pour aider les chômeurs présents dans les studios, à sortir de la spirale des demandeurs d’emploi. L’antenne où ils (elles) sont les invité(e)s d’honneur, le standard téléphonique ouvert spécialement pour eux toute la semaine, le minitel où les offres et les demandes d’emploi sont publiées et consultables pendant un mois.

 

Les employeurs ont eux aussi l’antenne ouverte lors des directs, mais ils peuvent également déposer leurs offres par minitel consultables 24h/24.

 

Et enfin, un petit journal est diffusé avec le précieux concours de l’AFPA à des centaines d’entreprises.

 

Bernard LEPIDI alors président des Salons de FRANCE et du premier Salon de l’emploi à la porte de Versailles à PARIS, est séduit par l’originalité et l’utilité de cette émission. Il offrira à Fréquence GAIE / Future GENERATION un stand lors d’un de ses Salons, afin de promouvoir l’émission MODE d’EMPLOI, qui se déroulera en duplex de la Porte de Versailles.

Christian LARCHER - Rémy de PINHO - Bernard LEPIDI - 

Fréquence GAIE/FUTUR GENERATION - Paris Expo Porte de Versailles - 1988

Rémy de PINHO MODE d'EMPLOI - Fréquence GAIE/FUTURE GENERATION Paris Expo Porte de Versailles - 1988

Précurseur

 

Plus de vingt-cinq ans après la naissance de MODE d’EMPLOI, la radio la plus écouté de France,  a repris une partie du concept de MODE d'EMPLOI, en faisant chaque mois, une journée consacrée à l’emploi. Le principe est simple, les futurs employeurs déposent leurs offres non pas par minitel comme dans les années 80, mais sur internet, où elles sont consultables pendant trente jours.

Les personnalités politiques

 

Bien loin des discours soigneusement préparés par une armée de conseillers, il place les personnalités politiques face à la triste réalité quotidienne du chômage et de ses désastreuses conséquences.

Lorsque les attachés de presse des femmes et hommes politiques exigent de lui les questions quelques jours avant l'émission, il se plie à la règle, à leurs exigences, il obéit, il cède, mais c'est bien mal le connaître, comme l'émission MODE d'EMPLOI est toujours en direct, les questions qu'il pose alors n'ont plus rien à voir avec celles proposées.

Les invités de tous les horizons vont se succéder à son micro, journalistes, chanteurs, comédiens, acteurs, écrivains, chef d'entreprise (...)  et, bien sûr les demandeurs d'emploi qui sont les invités d'honneur, et ont antenne libre pour témoigner, mais aussi lancer un appel en direction des entreprises. Le slogan de MODE d'EMPLOI des années 80/90 : Osez MODE d'EMPLOI, afin que le chômage ne soit plus seulement un chiffre qui grandit !

Fréquence GAIE / FUTURE GENERATION / RGB 

7 INFOS   

 

Le samedi soir à 19 heures, il lance 7 IINFOS, l'émission poil à gratter de la FM. Avec son coanimateur, Christian LARCHER la fameuse et indispensable voix métallique de la bande FM, il passe au crible l'actualité de toute une semaine, qu'elle soit Internationale, nationale ou locale. Ils commentent avec un ton bien particulier la presse hebdomadaire, les bruits de couloir qui circulent au Palais de l'Elysée, à l'Hôtel Matignon, au Palais Bourbon...

 

Ils présentent et commentent l'agenda du président de la République pour la semaine à venir.

 

7 INFOS, ce sont aussi les auditeurs qui prennent l'actualité au bout du fil pour réagir à l'actualité, mais aussi témoigner sur un fait de quartier dont-ils (elles) ont été les témoins ou les acteurs (actrices), mais aussi interpeller les invité(e)s politiques et médiatiques présents(es) dans le studio de la rue Sedaine 75011 PARIS.

 

Avec l'aide précieuse de son équipe, Bruno PELLAN-RAIMBAUD, Laurent MARQUES, Jean-François MUNNIER, Isabelle SAUVANT et quelques autres, il prend en charge les soirées électorales qu'elles soient présidentielles, législatives ou européennes. Pour l'occasion il installe ses studios dans des restaurants LA DIVA rue Rodier, le GRAND REX à Paris pour recevoir les artistes les plus divers, et établit des multiplex dans les PC des différents partis politiques.

Christian LARCHER, Rémy de PINHO Fréquence GAIE/FUTURE GENERATION  Paris Expo Porte de Versailles - 1988

Fréquence GAIE/FUTURE GENERATION   

Michel ROCARD

 

Le soir du premier tour des élections présidentielles de 1988, il interpelle Michel ROCARD futur Premier ministre du deuxième septennat de François MITTERRAND, car il est persuadé que les otages français détenus au LIBAN Jean-Paul KAUFFMANN, Marcel CARTON et Marcel FONTAINE, vont être libérés entre les deux tours.

 

A cette époque, Jacques CHIRAC est le premier Premier ministre de la première cohabitation, et candidat à la présidence de la République contre François MITTERRAND, président sortant.

 

Comme il l'avait prévu, les otages seront bien libérés à la veille du deuxième tour, mais bien sûr il ne faudra voir dans cette libération, qu'une simple coïncidence ( ?)

Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION 

Danielle MITTERRAND 

 

C'est grâce à Philippe JOUREAU hélas trop tôt disparu photographe pour le magazine GAI PIED puis GAI PIED Hebdo, mais aussi chroniqueur sur Fréquence GAIE/FUTURE GENERATION, que Danielle MITTERRAND sera la toute première invitée politique de 7 INFOS à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA.

Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION 

 

Rémy de PINHO aime les défis, non seulement il les relève, mais il va aussi s'en imposer. C'est Eric AZIERE alors président des jeunes Démocrates Sociaux (JDS), aujourd'hui proche de François BAYROU chargé au sein du MoDem des questions liées au logement, Conseiller Régional de l'Ile-de-France, qui va lui en lancer un de taille, alors qu'il est l'invité de MODE D'EMPLOI l'émission SHOW-MAGE en mai 1988.

 

Le défi qu'il lui lance en direct ? Faire cette émission au niveau national.

Il se fait conseiller par les deux plus brillants techniciens de la radio : Bernard MTILLON et Gérard CHRISTIAN, qui vont contribuer au succès de cette (é)mission impossible.

 

En octobre 1988, avec la complicité et l'efficacité de son équipe, ils seront les premiers dans l'histoire de la FM, à transformer une radio privée locale en radio nationale Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION pendant sept heures, en organisant la première journée nationale de lutte contre le chômage. Des multiplex dans 17 villes de France, une prouesse (contexte de l'époque) technique.

 

Après cette opération, des émissions consacrées au chômage vont naître dans différentes villes de France. Objectif atteint !

 

Pour cette opération le CSA, ainsi que Jean-Pierre SOISSON alors ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle, donneront leur accord pour la transgression faite au cahier des charges de Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION  pour cette journée, notamment sur l'extension territoriale du droit d'émettre.

Fréquence GAIE / FUTURE GENERATION

Directeur de la Station et des Programmes

 

En 1989, toutes ces casquettes vont le conduire tout naturellement à occuper le fauteuil de Directeur de la Station et des Programmes après avoir présenté son projet aux membres de l’Association Fréquence GAIE détentrice du droit d’émettre, aux gérants de la Société 97.2, LFM (La Folie Méricourt) et ETR (Editions du Triangle Rose).

Les deux premiers évènements qu'il va organiser dès son arrivée à la Direction de la Station et des Programmes :

 

  • La journée mondiale de la lutte contre le SIDA du 1er décembre 1989 avec pour marraine de cette journée BARBARA.

 

  • L'organisation d'un gala au Café de la DANSE à PARIS pour fêter la restructuration de la radio.

Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION 

Les galas, les défis

 

Avec le professionnalisme sans faille et la fidélité de son équipe :

Bruno PELLAN-RAIMBAUD, Gissiane FONTAINE, Christian LARCHER, Laurent MARQUES, France MOSCONI, Isabelle SAUVANT, Pascal PELLERIN, Jean François MUNNIERet de quelques autres, Ils organisent des galas. Le dernier aura lieu au CAFE DE LA DANSE à PARIS en décembre 1989, en compagnie de 17 artistes.

 

Avec sa complice des ondes Gissiane FONTAINE, il en assure la présentation. Le gala sera retransmis en direct sur Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION qu'il dirige depuis quelques semaines. Les commentaires seront assurés par l'indispensable voix métallique de la bande FM, Christian LARCHER.

Café de la DANSE 5, passage Louis PHILIPPE 75011 PARIS - Métro BASTILLE
Café de la DANSE 5, passage Louis PHILIPPE 75011 PARIS - Métro BASTILLE

Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION 

1er décembre 1989

Journée mondiale de lutte contre le sida

 

La marraine de cette journée : BARBARA. Elle avait passé une année entière à visiter les prisons, et les hôpitaux. Son combat ? savoir si les malades du Sida avaient tous un égal accès aux soins, mais elle faisait aussi de la prévention. Gilles PIALOUX médecin à l'hôpital de l'Institut Pasteur, a accompagné à de multiples reprises BARBARA dans ses visites en prison. Elle chantait, avant que lui n'évoque le sida, la prévention, le préservatif, etc… La seule Condition posée par BARBARA pour être la marraine de cette journée, et être présente sans les studios de Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION, à aucun moment on ne doit lui parler de sa carrière, ni de ses projets dans ce domaine.

Si d'amour à mort

Ça c'est une chanson que j'aurais vraiment aimé ne pas avoir écrite :

Si s'Aimer d'Amour, c'est mourir d'Aimer...

BARBARA qui se faisait très rare dans les médias, sera présente dans les studios de Fréquence GAIE/ FUTURE GENERATION toute la journée (10h – minuit) du 1er décembre 1989. Elle avait carte blanche pour intervenir lorsqu'elle le jugerait utile, dans les différentes thématiques liées au Sida abordées tout au long de cette journée : préventions, soins, recherche, dons, famille, solitude, chômage...). BARBARA se montrera très virulente lors du dernier débat : L’attitude de la presse face du Sida, où elle va s'en prendre avec virulence aux quotidiens qui avait titré le Cancer Gay, contribuant ainsi à marginaliser définitivement la maladie.

 

A la fin de cette journée où BARBARA qui avait tout donné, elle se retrouve dans le bureau du tout nouveau directeur de la Station et des Programmes, et pendant ce tête à tête, elle va se montrer particulièrement généreuse en signant un chèque en faveur de l'institut PASTEUR. BARBARA avait l’habitude de soutenir en silence à Act Up, à Sol en Si, et à tant d'autres associations.

Un fils de pub

 

Mais Rémy de PINHO était aussi un cumulard. Il était aussi un fils de pub oeuvrant dans les quartiers chics de la capitale et de sa banlieue.

 

Agences : ROBERT&PARTNERS, Groupe HAVAS, Groupe DASSAS, TRIPLAY PRODUCTIONS (...)

Candidat à l’élection présidentielle de 1995

 

En juin 1994, il crée une association : GENERATION CHÔMAGE, et signe avec l'Abbé PIERRE un texte, et part à LONDRES pour plagier l'appel du Général de GAULLE.

 

Dans ce texte il annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 1995.

 

Le slogan de la profession de foi qu'il adresse à plusieurs milliers de maires en FRANCE dans le but d'obtenir les 500 signatures indispensables était :

Pour une FRANCE plus juste, plus humaine !

 

Chaque vendredi soir, la radio ICI et MAINTENANT lui ouvre sont antenne pour deux heures de direct où il doit faire face aux questions sans concession des journalistes, ainsi que celles des auditeurs qui arrivent sans aucun filtrage sur la table de mixage. Son aventure de candidat durera huit mois.

L’auteur

 

Il écrit alors des sketches pour un grand groupe de radio, et puis un jour il se souvient qu'à la fin des années 70, il avait écrit un scénario Tel père tel fils pour Louis de FUNES dont il est fan, et qu'il rencontrera en 1980. Il conservera précieusement de cette rencontre, l'autographe du plus célèbre gendarme du monde qui l'encourage à continuer à écrire.

 

Il va se remettre à l'écriture avec un spectacle de café théâtre, et contacte Philippe BOUVARD qui a en projet de faire renaître son Petit théâtre sur France 3.

 

J'apprécie votre verve, votre causticité et votre truculence  lui écrira t-il.

Toujours au sujet de ce spectacle Olivier Lejeune lui écrit en 1997 : Je dois avouer que vous avez une sacrée personnalité, continuez !

Publication

 

Avec la complicité de son stylo à bille cristal tracé moyen de 0,6 millimètre de couleur bleue, il se remet à l'écriture et signe sous le pseudonyme de Rémy RODEP :

- L’Enfant matricule 3044 - 2006

- Deuil et préjugés  - 2008

- Deux notes sans musique - 2010

- Plein les urnes ! - 2012

 

Sous son nom Rémy de PINHO :

- Le mal des maux dits  - 2013

10 ans 10 auteurs


En 2010, à l’occasion de son dixième anniversaire, les éditions PUBLIBOOK – PETIT FUTE organisent l'opération : 10 ans 10 auteurs. Rémy de PINHO tourne dans un petit court métrage pour sa maison d’édition qu’il le consacre, lors de l’inauguration du Salon du livre de PARIS 2010, parmi ses 10 auteurs les plus prometteurs.

Pour l'occasion, DEUIL ET PREJUGES sera réédité avec une toute  nouvelle couverture (telle qu'on la connaît aujourd'hui), et sortira également en version numérique.

Association LE REFUGE

Association LE REFUGE
Association LE REFUGE

En 2010, il est contacté par un des responsables de l'Association LE REFUGE PARIS.

 

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, ce responsable a pour projet de faire lire par ces jeunes victimes d'homophobie ou de transphobie, des extraits (choisis par eux) du livre  DEUIL ET PREJUGES à la Maison des ENSEMBLES rue d'ALIGRE 75012 PARIS.

 

Après cette lecture particulièrement émouvante, il s'en suivra un débat avec l'auteur, qui terminera la soirée en dédicaçant son ouvrage.

 

Toutes les ventes et les bénéfices de cette soirée seront intégralement versées au à l'association LE REFUGE

En FRANCE, encore beaucoup trop de ces jeunes sont jetés à la rue par des parents qui n'ont de parents que le titre qu'ils se sont auto-attribué sans en connaître la définition, sans autre forme de préavis, à la minute même où ceux-ci apprennent, peu importe la manière, l'homosexualité de leur enfant.

 

Il faut savoir que du jour au lendemain, ces jeunes sont jetés à la rue avec pour seul bagage, les vêtements qu'ils ont sur eux. Rien d'autre.

 

Ces jeunes pourtant pleins d'espoir la veille encore, voient leur avenir s'écrouler. Leurs études stoppées.

 

Ces jeunes, souvent mineurs, sont ainsi condamnés à une vie d'errance, et sans y avoir été préparés, confrontés à la violence quotidienne de la rue...

 

Du jour au lendemain, sans famille, sans amis, ils vont devoir apprendre à survivre... seuls.

 

Comment après une attitude aussi radicale, aussi définitive, aussi violente, aussi inhumaine, ces parents peuvent-ils n'éprouver aucun remord et continuer à mener une vie tout à fait normale, sans jamais se soucier un seul instant, de ce que peut devenir ou subir leur enfant après l'avoir rayé du livret de famille, simplement parce que leur enfant a une sexualité différente ?

 

Comment se fait-il que ces parents ne soient jamais inquiétés ? Jamais sanctionnés ?

Que dit article 371-2 du Code civil ?

  • Chacun des parents contribue à l'entretien et à l'éducation des enfants à proportion de ses ressources, de celles de l'autre parent, ainsi que des besoins de l'enfant. Cette obligation ne cesse pas de plein droit lorsque l'enfant est majeur.

 

Que penser également du manque de réaction de la part de la famille de ces jeunes victimes : frère, sœur, grand-père, grand-mère, oncle, tante, cousins cousine (…) qui ne s'inquiètent pas, ne posent aucune question, en constatant que cet enfant pourtant membre de leur famille, a soudainement disparu du foyer familial ?

 

Rémy de PINHO

MICHOU

 

DEUIL ET PREJUGES sur scène, et pas n'importe laquelle, celle de chez MICHOU, le célèbre cabaret du 80 rue des Martyrs 75018 PARIS.

De gauche à droite : Benoît un des artistes de chez MICHOU, Michèle MERIAUX-LACAZE attachée de presse et amie de Rémy RODEP, le célèbre et inimitable MICHOU, et un peu fatigué, caché sous la couverture, Rémy RODEP. (novembre 2010)

PLEIN LES URNES !2012

 

Avec PLEIN LES URNES ! Rémy de PINHO passe en revue tout ce qui l’énerve et lui semble injuste dans notre société. Personnalités politiques ou de l’audiovisuel, simples anonymes, tout le monde en prend pour son grade.

 

Rémy de PINHO prend fait et cause pour le mariage homosexuel, dénonce l’hypocrisie de nos élu(e)s face l’homophobie, met au banc des accusés ces politiques et ces artistes aux discours haineux et nauséabonds, qui soutenaient par clientélisme la cause homosexuelle, à une époque où ils savaient très bien, qu'avec la politique conservatrice et patriarcale menée par le Général de GAULLE, Georges POMPIDOU et Valéry GISCARD-D’ESTAING ils n'obtiendraient aucun droit. Jamais. Mais avec l'arrivée de François MITTERRAND au pouvoir et son ministre de la Justice Robert BADINTER en 1981, les droits des LGBT+ vont commencer à évoluer lentement, mais positivement. 

 

Il se propose de compléter l’Article 2 de la déclaration universelle des droits de l’homme.

LE MAL DES MAUX DITS 2013

 

En 2012, quelques semaines après la sortie de PLEIN LES URNES !, son éditeur lui propose, devant le nombre de demandes, de ressortir L’ENFANT MATRICULE 3044 épuisé depuis quelques mois. Mais voilà, suite à un changement de direction, Rémy de PINHO veut changer de maison d’édition. L'ENFANT MATRICULE 3044 va finalement ressortir sous le Titre LE MAL DES MAUX DITS. 


A cette occasion, Rémy RODEP reprendra son véritable nom Rémy de PINHO. Il réalisera lui-même la couverture de son ancien-nouvel ouvrage avec un cliché qu'il prendra sur les lieux même où se déroule l'histoire.

Actuellement

 

Après des ennuis de santé, Rémy de PINHO a repris l'écriture de son nouvel ouvrage : UN GOÛT A MERE toujours basé sur des faits réels. Il a également commencé en 2018, tout de suite après sa première intervention chirurgicale, la tenue d'un journal quotidien intitulé : SANS FLEURS, NI COURONNE, NI REGRETS. Dans cette autofiction l’auteur raconte comment sa solitude destructrice s'est installée au fil des mois face à sa maladie.

 

Jean-François BERNARD

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.